Archives de l’auteur: admin

AU CRÉPUSCULE DE LA VIE

Plus d’un ami étranger d’âge avancé envie le sort des vieilles gens du Vietnam qui, en général, vivent avec la petite famille d’un de leurs enfants, souvent chez le fils aîné où est installé l’autel des ancêtres. La tradition familiale demeure malgré les bouleversements économiques et sociaux causés par un demi-siècle de guerre, de transformations révolutionnaires, d’acculturation intensive au contact ... Lire la suite »

TRISTESSE DE VIETNAMIEN D’OUTRE-MER

J’ai eu l’occasion de rencontrer à Paris et à Marseille des Vietnamiens, sexagénaires ou septuagénaires, qui avaient quitté le pays avant la Seconde Guerre mondiale. Ils évoquaient avec attendrissement les mille petite choses qui rendent la patrie chère au cœur des exilés. Ils se plaignaient de ce que pour leur petits-enfants, la troisième génération à l’étranger, le mot « Vietnam ... Lire la suite »

QUAND UN VIETNAMIEN A 70 ANS SUR LA TERRE AMÉRICAINE

Un quart de siècle a passé depuis la fin de la guerre américaine. Parmi les Vietnamiens établis aux Etats-Unis, le nombre de personnes âgées n’a cessé d’augmenter. Récemment, en lisant le « Bulletin annuel de 2001 des anciens élèves des lycées du Vietnam Nam Dinh – Nguyen Khuyên – Trà Bac – Yen Mô » publié au Têt de 2001, ... Lire la suite »

LA FAMILLE VIETNAMIENNE AUX ETATS-UNIS

Le hasard de l’histoire a voulu que depuis deux décennies, plus d’un million de Vietnamiens sont venus s’établir aux Etats-Unis. Parmi les problèmes que leur pose le choc culturel, celui de la famille paraît le plus alarmant parce qu’il menace directement leur identité. « La grande famille vietnamienne sur le sol américain. Où va la génération des vieux ? » ... Lire la suite »

LES VIETNAMIENS EN AMÉRIQUE DEUX GÉNÉRATION OPPOSÉES

Le nombre de Vietnamiens vivant aux Etats-Unis pourrait dépasser un million, la plupart d’entre eux ayant émigré depuis 1975. Les Actes du Congrès des anciens élèves des lycées Nam Dinh-Yên Mô (Vietnam) an 2000, publiés en Amérique, nous offrent des documents intéressants sur l’état d’esprit de deux générations de Vietnamiens d’outre-Pacifique. Prenons l’article de Nguyen Quôc Süy, « Lettre de ... Lire la suite »

LES VIETNAMIENS EN AMÉRIQUE LA DEUXIÈME GÉNÉRATION

J’ai visite les Etats-Unis vingt ans après la guerre américaine. Mes rencontres avec d’anciens camarades de lycée m’ont donné l’impression que la diaspora vietnamienne en Amérique et la communauté vietnamienne du pays se sont de plus en plus rapprochées. La communion nationale tend à transcender les différences idéologiques, politiques et sentimentales. Un témoignage récent me confirme dans cette opinion. Je ... Lire la suite »

CE QUE PENSE L’ENFANT VIETNAMIEN ADOPTÉ FRANCE

Il y a sept ou huit ans, mes amis français, le docteur Maury et sa femme, faisaient la navette entre Paris et Hanoï des mois durant. Ils voulaient adopter un enfant vietnamien car ils avaient beaucoup de sympathie pour le Vietnam. A la fin, exaspérés par des procédures interminables, ils ont dû laisser tomber « l’affaire sentimentale » pour donner ... Lire la suite »

QUAND LES FRANCAIS ADOPTENT DES ENFANTS VIETNAMIENS

Les relations entre les Français et les Vietnamiens relèvent du karma bouddhique. Quatre-vingts ans de domination coloniale, que de sang et de larmes pour le peuple vietnamien. Neuf ans de guerre de libération ont aussi coûté beaucoup de sang et de larmes aux deux côtés ; plus de vingt mille militaires du Corps expéditionnaire sont tombés sur les champs de ... Lire la suite »

LA DEUXIÈME GÉNÉRATION DE VIETNAMIENS EN FRANCE

Quand elle entre dans mon bureau, je ne la reconnais pas. Une jeune femme d’une trentaine d’années, svelte, yeux et cheveux   noirs, air réfléchi, teint pâle. Vietnamienne, Thaïlandaise, Laotienne ou Eurasienne, je ne saurais le dire. Ses premiers mots en vietnamien, prononcés   avec une maîtrise qui n’exclut pas une certaine hésitation, me révèlent une métisse vietnamienne. Vous vous rappelez ? ... Lire la suite »

UNE PINCÉE DE PIMENT ET UNE POINTE DE JALOUSIE

Le piment est un condiment courant au Vietnam, surtout dans la cuisine du Sud et du Centre où, notamment à Hué, l’on en saupoudre le bouillon clair. Comment se fait-il que dans tous les pays chauds, on recherche la sensation de brûlure que provoque le piment ? Un jeune de mes amis qui est médecin traditionnel à ses heures, donne ... Lire la suite »