NEHRU TOUJOURS ACTUEL

Entre J. Nehru et Hô Chi Minh, il y a similitude à plus d’un point de vue. Ils ont presque le même âge, Nehru né en 1889 étant l’aîné de Hô Chi Minh d’un an. Aimés et vénérés par leur peuple, héros de la lutte anti-colonialiste à l’échelle mondiale, ils ont toute leur vie lutté avec persévérance et abnégation pour l’indépendance de leur pays, jusqu’à la victoire finale. Champions du Tiers-monde ils ont aussi préconisé la fraternité des peuples du monde : « J. Nehru a compté parmi les hommes les plus simples, les plus honnêtes et les plus généreux de son temps », cet éloge fait par un journaliste à l’adresse de l’éminent homme d’Etat indien convient parfaitement au leader vietnamien. Hommes de lettres, tous les deux ont écrit entre autres sur leur temps de prison. Dans son recueil de poèmes « Carnet Je prison », Hô Chi Minh a dédié des vers à Nehru détenu dans une geôle coloniale.

Voir plus: Croisière baie d’halong | prix croisière privée mékong | victoria express lao cai- ha noi |Circuit vietnam cambodge laos 3 semaines | demande de visa vietnam

Nehru a publié en 1942 un recueil de souvenirs intitulé « Ma vie et mes prisons » (An auto-briography with musings on recent events in India). C’est le livre d’un homme qui s’interroge, souffre, doute, dit sa joie de la découverte à chaque page.

Je viens de relire non sans attendrissement ses « Lettres à sa fille » (Letters front a Father to his Daughter), petit recueil de lettres écrites à Indira Gandhi (futur Premier ministre), alors âgée de 8-9 ans et vivant loin de lui. Dans la littérature universelle, célèbres sont les « Lettres à son fils » (.Letters to his Son, 1774) du Comte de Chesterfield et les lettres de la marquise de Sévigné (XVIIe siècle). Les premières sont un traité d’éducation mondaine, politique et morale destiné à un aristocrate. Les secondes fournissent des documents sur la vie aristocratique au XVIIe siècle et témoignent d’un amour maternel passionné.

Les lettres de Nehru sont autrement intéressantes. Elles expriment la tendre sollicitude d’un père humaniste et patriote qui veut inspirer à sa fille de nobles sentiments, l’amour du pays et du peuple, de l’homme et de tous les hommes, le culte de la vie en harmonie avec la nature qui constitue l’essence de la culture indienne. Pour cela, il faut que l’enfant sache lire dans le grand livre de la Nature, origine de la terre, de la vie, les hommes primitifs, les langues, les tribus, la religion, les patriarches, les civilisations, l’Inde avec les Dravidiens et les Aryens, le Ramayana et le Mahabharata. Nehru peint pour sa fille un immense tableau évolutif de l’histoire de l’univers et de l’homme. Il emploie un langage très simple, précis et clair pour faire comprendre des problèmes de science, de philosophie, et de politique très compliqués.

Des problèmes qui gardent toute leur actualité. En cette époque de mondialisation et de recours à la violence à l’échelle internationale, comme il est salutaire de relire ce passage des lettres de Nehru, passage impégné de sagesse, de modestie et de bon sens :

« Dans chaque pays, on s’imagine qu’on est le meilleur et le plus intelligent des peuples et que les autres ne sont pas aussi capables que nous… Tout cela, c’est pure vanité. Chacun veut penser en bien de soi et de son pays. En réalité, il n’y a pas de personne qui n’ait quelque chose de bien en elle, et aussi quelque chose de mauvais. Il en est de même avec les pays. Il n’y a pas de pays qui ne soit quelque peu bon et quelque peu mauvais. Nous devons prendre le bon où nous le trouvons et s’efforcer de rejeter le mauvais où qu’il soit…

« … En tant qu’indiens, nous devons vivre dans l’Inde et travailler pour l’Inde, fylais nous ne devons pas oublier que nous appartenons à la grande famille mondiale et que les gens vivant dans d’autres pays sont tout de même nos cousins. Ce serait merveilleux si les hommes du monde entier étaient heureux et satisfaits. Nous devons donc faire notre possible pour faire de notre planète un endroit où l’on vit de manière plus heureuse. »

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*